Qui êtes-vous ?

Ma photo
Il y a de cela plus de quarante ans l’administration qui me verse actuellement la retraite avait comme slogan de recrutement « Une carrière dynamique aux itinéraires variés » Avec feu mon épouse nous avons été comblés ; en effet : Normandie, Périgord, Nouvelle Calédonie, Charente, Cantal ,Tarn et Garonne et Mayotte sont dans l’ordre chronologique les destinations professionnelles qui nous été proposées et que nous avons acceptées . Toujours passionné par la nature au fur et à mesure des mutations et de nos voyages je me suis de plus en plus intéressé à l’observation des oiseaux et je me suis mis à les photographier à titre tout à fait amateur. Mes premières photos ont été réalisées avec des « Bridges »,certaines l'ont été grâce à la technique de la digiscopie (Photographie réalisée à partir d’une lunette d’observation Leica couplée à APN) .J'utilise maintenant un reflex Nikon D500 avec objectif Tamron 150/600 et aussi un hybride Panasonic GX8. Je réside à Audenge près du Teich sur le Bassin d'Arcachon et juste à côté des domaines de Certes et Graveyron...................................... Voir aussi : http://lemondatiredailes.jimdo.com/

lundi 18 janvier 2016

Mes photos au RAJASTHAN EN INDE



Pour visionner les photos Plein Ecran : cliquer sur une des photos du blog et faire défiler en bas en cliquant sur les miniatures en bas de l’écran



Séjour au Rajasthan en INDE
du 06/02/2015 au 20/02/2015
Jaipur-Jodhpur-Jaisalmer-Bharatpur
                                       






 1er jour : Paris-Dehli
New Delhi est une ville nouvelle créée au début du XXe siècle par la volonté des Britanniques de déplacer la capitale du Raj britannique, alors à Calcutta, vers une position plus centrale et symbolique. Sa construction a été annoncée le 22 mars 1911 par George V.

2ème jour : Arrivée à Delhi 



Autoroute à Delhi






 Départ pour Jaipur avec nuit dans une Haveli du centre ville
Les havelî sont des demeures, petits palais ou maisons de maître, parfois fortifiés que l'on trouve au Râjasthân et au Goujerat, en Inde. Construites par des princes râjputs ou des commerçants mewâri, elles sont ornées de peintures  souvent à but didactique, montrant des scènes religieuses ou des objets occidentaux, trains, voitures, aéroplanes. À Jaisalmer, elles sont réputées pour leurs décors de pierre finement sculptés.



Coucher de soleil sur Jaipur



Hotel à Jaipur (Ancien Haveli)




3° jour : Arrêt au Palais des Vents de Jaipur
Contrairement à la plupart des peuplements humains du sous-continent indien, où le moindre village a souvent plus de 2 000 ans, Jaipur est de fondation récente : c’est l'œuvre du mahârâja Jai Singh II, un râjput de la famille des Kachhwâhâ.
Le mahârâja fait appel au brahmane Bengalî Vidyadhar Bhattacharya pour concevoir la cité qui est fondée en 1727 et dont les travaux principaux — palais principaux, avenues et square central — dureront quatre ans. Située au pied des monts Ârâvalli, elle suit un plan en damier trois par trois et est entourée d’une muraille de 6 m de hauteur et de 4 m de large. L’entrée de la ville se fait par l’intermédiaire de huit portes. La Jaipur originelle comportait de larges avenues de 34 m de large, le reste des rues composant le quadrillage ayant au moins 4 m de largeur. Les boutiques connaissent aussi une taille standardisée, une rigueur étonnante dans le chaos baroque qui règne dans la plupart des villes du sous-continent.
À l’origine, la ville n’était pas du rose uniforme qu’on lui connaît actuellement, mais offrait une large palette, principalement du gris avec des rehauts de blanc. Cependant, en prévision de la visite du prince Albert, en 1876, elle fut peinte en rose dans sa totalité, le rose étant une couleur traditionnelle de bienvenue. Depuis, elle conserve cet usage et est surnommée la ville rose.
L’observatoire astronomique de Jaïpur (Yantra Mandir) a fait référence dans le monde entier depuis sa mise en service (1726) jusqu’aux débuts des temps modernes.

Palais des vents


Charmeurs de cobras




Visite de l'Observatoire





Arrêt au Palais des Eaux 


Quelques épices



Vanneaux Indiens

Echasses blanches

Cormorans

Le Palais des eaux

Dromadaire

Le tri sélectif

Nuit à Jodhpur au Kalinga Hotel.

Coucher de soleil vers Jodhpur






4° jour : Visite de la ville  de Jodhpur
Jodhpur est l'ancienne capitale du Mârvar et la deuxième ville de l'État indien du Rajasthan en nombre d'habitants, après la capitale de l’État, Jaipur, dont elle est distante de 340 km.

Fondée en 1459 par Rao Jodha chef du clan des Rathore , Jodhpur est communément surnommée la « ville bleue » car la plupart des maisons de la vieille ville sont peintes de cette couleur. Le bleu indiquait que ces maisons appartenaient à des membres de la caste des brahmanes. Le bleu offre aussi l'avantage de protéger de la chaleur et de repousser les moustiques. Jodhpur est aussi appelée « la cité du soleil » en raison de l'exceptionnel ensoleillement dont elle jouit tout au long de l'année. Des singes entelles circulent quelquefois dans la ville ; ces animaux peuvent se trouver notamment dans un temple dédié à Hanuman.
 Fort de Mehrangarh avec audio guide et le cortège d’oiseaux associés

Fort de Mehrangarh


La ville Bleue de Jodhpur


Musicien


Fort de Mehrangarh


Un sage


 vue du Fort de Mehrangarh


Perruche à collier


Jodhpur la ville bleue


Aigle botté


Ecureuil Indien


Grande Aigrette


Cormoran


Grèbe castagneux

















Le marché de Jodhpur



















Visite du lac du Bilchoï avec de grosses concentrations de Grues demoiselles et autres oiseaux et animaux
Parfois appelée Demoiselle de Numidie, la Grue demoiselle est plus petite que la Grue cendrée. Les joues, la gorge, la poitrine et la longue bavette pectorale sont noires, le reste du plumage est gris. Les ailes associent le gris et le noir. Le dessus de la tête gris surplombe le bec vert-olive et orange. Un touffe de longues plumes blanches pend en arrière de l'œil. Les longues pattes sont noires.
La Grue demoiselle craque, glapit, trompette. Son cri, assez proche de celui de la grue cendrée, est très puissant et perceptible de fort loin. Porté par le vent, on peut l'entendre à deux kilomètres.
La Grue demoiselle a des mœurs diurnes et elle est très sociable en dehors de la période de reproduction. Dès la fin de l'automne et en hiver, elle quitte son aire de nidification habituelle située en Asie Centrale et dans l'extrême est de l'Europe pour migrer en direction de l'Asie Méridionale et plus particulièrement en Inde.

Grues demoiselles


Echasses, vanneau et chevalier

Vanneau à queue blanche

Chevalier combattant

Grues demoiselles

Grues demoiselles et sangliers
Ajouter une légende

Grues demoiselles



Cheveche brame

Antilope blackbuck mâle

Antilope blackbuck femelle

Perruches à collier

Sangliers

Faucon pelerin

Faucon lanier

Antilopes Blackbuck  Photo animée
Antilope singaï





5° jour : Départ pour Jaisalmer (haltes d’observations)

Héron crabier de Gray

Canards à bec cerclé


 

Souimanga

Cassé le tracteur

Cratérope

Grand duc Indien en vol
Grand duc indien

Vautour

Aigle serpentaire

Citadelle de Jaisalmer



 


Jaisalmer est une ville fortifiée depuis sa fondation. C'est au XVIème siècle que la cité commence à s'étendre au pied de la forteresse. Actuellement, un quart des Jaisalmeris habitent dans la forteresse, tandis que trois quart des habitants vivent aux alentours.

La ville est fondée en 1156 par un rajâ Râjput du clan des Bhatti, nommé Deorâj et qui prend à l'occasion le nom de Rao Jaisal. Les rajâ de Jaisalmer portent à sa suite le titre de Râwal ou Mahârâwal. Ils régnèrent jusqu'en 1949, date à laquelle leur État fut intégré à l'État du Rajasthan.

Elle doit son importance historique et sa richesse à son rôle d'étape caravanière sur la route entre l'Inde et la Perse, l'Arabie et l'Occident. L'essor du port de Bombay portera un coup sérieux à sa prospérité que la partition de l'Inde, et la fermeture de la frontière, finira d'achever.

Construite sur une éminence qui surplombe le désert du Thar et permet de le surveiller sur une grande distance, elle est entourée d'un rempart de 5 km comportant 99 bastions et tours d'angle.

Au XIIIe siècle, Jaisalmer est pillée par le sultan de Delhi Alâ ud-Din pour récupérer une caravane dont les Bhatti s'était emparée. Elle est cependant reconstruite au siècle suivant.

En 1541, la ville prend les armes contre l'empereur moghol Humâyûn en route pour Ajmer. Cependant les rapports entre ses dirigeants et les Moghols ne furent jamais mauvais, Akbar fut même marié à une princesse de Jaisalmer.

Bien que située au cœur du Thar, la ville a connu une mousson désastreuse en 1993, détruisant partiellement ou complètement quelque 250 bâtiments historiques parmi lesquels le plus ancien palais Râjput existant, le Rani-ka Mahal, ou palais de la Maharani. Elle souffre aussi d'une surexploitation touristique.

Jaisalmer est surnommée la ville dorée. L'État princier dont la cité était la capitale a été intégré à l'Inde en 1949. Les conflits indo-pakistanais de 1965 et 1971 ont révélé l'importance stratégique de la ville et le Rajasthan Canal qui l'approche par le nord y fait reverdir le désert.

Arrivée à l'Hôtel Desert Boy situé dans la citadelle avec vue sur la ville
Traquet du désert

Coucher de soleil à Jaisalmer
















Le fort de Jaisalmer s'affaisse progressivement, plusieurs tours se sont déjà effondrées. Cela est dû à l'utilisation excessive de l'eau dans l'enceinte du fort. Depuis quelques années, le gouvernement de l'État du Rajasthan entreprend plusieurs projets de restaurations. Par ailleurs, le fort a été ajouté en 2013 à la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco.


6° jour :Jaisalmer

 Lac sacré du Temple ou Gadisagar , visite de la ville et Parc National du désert du Thar avec pas mal d'observations ornithologiques


Dans la citadelle


Les remparts


Bulbul à joues blanches


Echasse blanche


Concours de beauté


Lac sacré du Temple


Martin chasseur de Smyrne


Lac sacré du Temple




Lac sacré du Temple


Dames affairées


Chiens et pigeons

Aigle impérial


Aigle impérial


La citadelle vue du Lac


Dame bien dans sa tête


Buffle Inquiet


Traquet


Bulbul à joues blanches


Chevêche de Brame


Cheveche de Brame


Le temple


Echasse Blanche


Haveli



Remparts de Jaisalmer



7° jour :Le désert du Thar (secteur dunes)
 Avec observations ornithologiques notamment les vautours et les traquets du désert et rencontre avec des bergers nomades

Le désert du Thar (Rajasthani) — appelé aussi le Grand Désert indien ou Mârusthali, le Pays de la mort — est un désert qui s'étend dans l'État du Rajasthan, au nord-ouest de l'Inde. Au Pakistan, il est appelé désert du Cholistan. C'est le septième désert dans l'ordre de la superficie (200 000 km²).
Il reçoit moins de 200 mm d'eau par an. Ses villes principales sont Bîkâner et Jaisalmer. C'est aussi le désert le plus densément peuplé au monde
Caravane aux abords du désert

Vautour Indien


Vautour pernoctère


Vautour Pernoctère


Vautour en vol


Vautour indien et Pernoctère


Un berger


Dromadaire fatigué


Chèvre affamée


Lessive dans le désert


De l'eau


Sépultures de nomades


Les dunes


Coucher de soleil sur Jaisalmer



8° jour : Départ pour Pushkar près d'Adjmer 
 Avec arrêt prés de Phalodi pour voir l’hivernage des grues Demoiselles qui viennent de Chine et Mongolie et nuit à l'Hotel « Newparc »


Gazelles

Ajouter une légende

Gazelle
Je viens de lui donner un appareil photo
Il m'offre une orange

Garçon heureux





Sévère

Content de ses moustaches

Grue demoiselle

Grues demoiselles

Grues demoiselles

Grues demoiselles

Grues Demoiselles vidéo













Grues demoiselles
Habitat

Dromadaire

Habitat

Modernes

Busard des roseaux

Habitat

Chargé

Il a de la ficelle



Légumes

Papayes

Chargée la brouette


















9° jour : Pushkar


Pushkar appelée aussi Pokkar ou Pushkara est une ville de l'État indien du Rajasthan située à 11 km de la ville d'Ajmer, et un grand lieu de pèlerinage pour l'hindouisme.

La légende dit que les dieux lachèrent un cygne avec un lotus dans le bec. Il devait laisser tomber ce lotus à l'endroit où Brahma devait procéder à un yajna (rituel hindou). C'est à Pushkar qu'il fit tomber ce lotus. C'est pourquoi Pushkar est l'un des rares lieux en Inde où est consacré un temple au dieu Brahmâ. Pushkar est un important lieu de pèlerinage. Pushkara signifie: lotus bleu[2].

Pushkar est située sur les rives du lac Pushkar. 52 ghats permettent aux pèlerins de descendre au niveau du lac pour se baigner dans les eaux sacrées.

Chaque année, au mois de karttika (octobre-novembre) et dix jours après Diwali, il s'y déroule l'une des plus grandes foires aux chameaux. À l'issue de cette foire, des courses de chameaux et de chevaux sont organisées, ainsi qu'un concours du plus bel animal. C'est l'une des plus grandes foires au bétail d'Asie

La ville fut un point de passage important pendant les pèlerinages hippie des années 1970. La ville reste une destination privilégiée du mouvement hippie et post-hippies que connaissent les années 1990 et 2000.
Sortie d’observation et visite de la ville et de son marché   et départ pour Bharatpur . Arrivée le soir à l'Hotel « Bird Inn » , où nous resterons 5 jours

Héron garde boeufs

Perruche à collier

Bulbuls

Corbeau indien

Un temple

Un temple

Lac sacré  à Pushkar

Lac sacré

Ablutions

Chevaliers combattants


Méditation

Echasse blanche

Beau le Sahri

Hommes ,vaches et pigeons tranquilles

Respectable

La baignade

Zen

Pétales de fleurs en offrandes

Singes attelles

Beau tissus

Prête à porter

Baba Cool

Singes dans la ville

Voilées

Cool la vache

Fleurs pour offrandes




En route un Courvit
















10° jour : Réserve ornithologique de Kéoladéo 
(oiseaux, pythons, cervidés… à 200 mètres de l’hôtel)
Le Parc national de Keoladeo ou le Parc national de Keoladeo Ghana, anciennement appelé Sanctuaire Oiseau de Bharatpur est situé dans l'État du Rajasthan en Inde. On y trouve environ 230 espèces d'oiseaux
Entrée du parc avec les guides

Héron pourpré

Coucal

Faucon shikra

vanneaux Indien et à queue blanche

Martin chasseur de Smyrne

Ibis falcinelle

Antilope Ningaï ou "vache bleue"

Cerf Silka femelle et son faon 

Ambiance



Antilopes Ningaï

Pie des arbres



Singe macaque

Faucon shikra

Antilopes Ningaï

Poule sultane

Antilopes Ningaï

Aigrette Intermédiaire

Ambiance

Plongée du Martin chasseur de Smyrne

Râle à cou blanc

Antilope Ningaï
Héron pourpré

Martin chasseur de Smyrne

Aigle botté

Canards souchet

Oies à tête barrée

Aigle des steppes

Sarcelles d'été

Chacal doré

Piegrièche
Rollier indien

Rollier Indien s'envole



Singe macaque

Oies à tête barrée

Ibis sacré

Busard des roseaux

Alcyon pie en vol stationnaire

Ibis sacré et falcinelle

 

Gros Python

Ibis sacré et falcinelle

Ibis falcinelle

Spatules

Etourneau des pagodes

Ecureuil Indien

Grande Aigrette

Antilopes Ningaï

Drongo Royal

Etourneau Pie

Antilopes Ningaï

Héron pourpré

Vautour pernoctère

Rollier Indien

Drongo royal

Etourneau des pagodes


11° jour : Visite d’Agra et de ses environs :
 leTaj Mahal
Le Taj Mahal qui signifie « Palais de la Couronne » en persan, est situé à Āgrā, au bord de la rivière Yamunâ dans l'État de l'Uttar Pradesh en Inde. C'est un mausolée de marbre blanc construit par l'empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu'elle allait à la campagne. Elle trouve une première sépulture sur place dans le jardin Zainabad à Burhanpur. À sa mort, survenue le 31 janvier 1666, son époux fut inhumé auprès d'elle.
Le Taj Mahal est considéré comme un joyau de l'architecture moghole, un style qui combine des éléments architecturaux des architectures islamique, iranienne, ottomane et indienne

Entrée du Taj Mahalo












Cours d'eau de la Yamuna

Belles




Belle

TAJ MAHAL


Le Fort Rouge 

Le Fort rouge et le Taj Mahal témoignent tous deux, de manière exceptionnelle et complémentaire, d'une civilisation disparue, celle des empereurs moghols. L'histoire d'Agra remonte à plus de 2 500 ans, mais ce n'est qu'avec le règne moghol qu'Agra devint plus qu'une ville de province. Humayun, le fils du fondateur de l'Empire moghol, reçut de la famille du rajah de Gwalior des bijoux et des pierres précieuses, dont l'un était le célèbre Koh-i-Noor. L'apogée d'Agra coïncide avec le règne du fils d'Humayun, Akbar le Grand. La plus grande partie du fort d'Agra a été construite sous son règne.
Le Fort rouge d'Agra est une puissante forteresse construite en 1565 par l'empereur Akbar (1556-1605) sur la rive droite de la Yamuna ; elle se trouve aujourd'hui à l'extrémité nord-ouest des jardins de Chah Jahan qui entourent le Taj Mahal et forme, avec lui, un ensemble monumental profondément unitaire.
La forteresse, avec ses murs de grès rouge longs de 2,5 km qui s'élèvent au-dessus d'un fossé et sont interrompus par de gracieuses courbes et par des bastions élancés, renferme la ville impériale des souverains moghols. Comme le fort de Delhi, celui d'Agra est l'un des symboles les plus évidents de la puissance moghole établie par Akbar, Jahangir et Chah Jahan.
La muraille comporte deux portes, la porte de Delhi et la porte d'Amar Singh. L'entrée d'origine, qui est la plus majestueuse, est la porte de Delhi, qui mène à une porte interne appelée la Hathi Pol, ou porte des Éléphants ; toutefois, l'entrée du fort ne se fait plus aujourd'hui que par la porte d'Amar Singh.
La citadelle renferme un grand nombre de palais féeriques : le Khas Mahal, le Shish Mahal, la tour octogonale Muhammam Burj, ainsi que des salles de réception - le Diwan-i-Khas (salle des audiences privées), construit en 1637, et le Diwan-i-Am (salle des audiences publiques), avec ses multiples colonnes, construit en 1628 sous le règne éclatant de Chah Jahan (1630-1655). Le complexe palatial comporte aussi deux très belles mosquées en marbre blanc, la Moti Masjid, ou mosquée de la Perle, construite en 1646-1653 par Chah Jahan, et la Nagina Masjid, construite sous le règne d'Aurangzeb (1658-1707).
Plusieurs de ces édifices sont construits en marbre, avec de magnifiques décors gravés ; tous marquent l'apogée d'un art indo-musulman fortement imprégné d'influences perses, qui sont déjà manifestes dans l'art timouride.
L'empereur Chah Jahan, qui construisit le Taj Mahal, fut emprisonné par son fils Aurangzeb dans le fort d'Agra, d'où il pouvait voir le monument qu'il avait fait construire pour son épouse défunte : on dit qu'il mourut dans la Musamman Burj, une tour octogonale au magnifique balcon de marbre




Beau sahri


Vue sur le Taj Mahal






La ville d'AGRA


Réfrigérateur


Les chichis


Quelques légumes


Ecoliers





 Visite de la mosquée de Jama Masjid
La Jama Masjid dite aussi grande mosquée de Shahjahânabâd ou grande mosquée de Delhi, est la plus grande de l'Inde, elle peut accueillir 25 000 personnes. Construite entre 1650 et 1656 sous le règne de l'empereur moghol Shâh Jahân, elle est revêtue de grès rouge. Utilisant le plan moghol elle se compose d'une grande cour pavée et surhaussée sur laquelle donnent trois hautes portes, une sur chaque côté. Le haram s'ouvre par une façade avec un pishtak entouré de colonnettes grêles et surmonté de chatris. Il est entouré de deux minarets élancés également surmontés de chatris, et couvert par trois dômes bulbeux à hauts tambours. À l'intérieur, alors que le minbar est plutôt petit, le mihrab prend une dimension immense
Vannerie









Couleurs
Retour vers Baradphur avec beaucoup de scènes de la vie

Les bouses sèchent

Bien dans leur tête

Le tri

Bien dans leur tête

Au fil de l'eau

De l'eau

Pelerins

Bien dans sa tête

Bien dans sa tête

Pelerins

Bien dans sa tête





















12° jour : Journée ornithologique vers le Barrage de Bund Barretha
 Sur la route de l'Aller




Crépi en bouse

Séchoir

immeubles agricoles

Très jolie

Crépis artistiques

Buffles tranquilles

Traquet

Crépi

Cases

Roussettes

Roussette


Roussette en vol



 Au Barrage



La faune présente

Alcyon pie



Héron pourpré en vol

Lantanas


Canards Nyorca


Souimanga mâle


Souimanga femelle


Prinia



Matin chasseur de Smyrne


Héron crabier de Gray



Ibis tantale Indien


Buffle


Poule sultane


Canards pilets


Dromadaire chargé


Calaos gris


Calaos gris


Calaos gris


Bien chargé


Cachée


Protégé



Le soir rencontre au village avec des habitants du village près du parc de Kéoladéo 


Cricket sport national

Bien dans sa tête

Bien dans sa tête

beaux les sahris

Fortes têtes

Fortes têtes

Coucher de soleil

Beau le papy

Traite non mécanisée

Au village

Au village

Jo et son ami

Jo et son ami

13° jour : Vers les Falaises de Bayana 
  et ascension au Fort (vautours et zones agricoles)

Bayana est situé dans une petite plaine, entre deux chaînes de montagne plus ou moins parallèle à l'autre près de la rive gauche de la rivière Gambhir, à une distance de 45 km sud-ouest de Bharatpur.

Coiffeur



Falaises de Bayana




Habitant(e)s du village de Bayana










Le fort

Le fort



Guépier d'Orient

Guépier d'Orient

Le fort



Le fort
Ecoliers

Au milieu des écoliers








Un bus de ramassage


Vautour Indien

Vautour Indien


14° jour : Réserve ornithologique de Kéoladéo

Le Parc national de Keoladeo, situé dans l’État du Rajasthan, représente un site d’hivernage remarquable par sa diversité d’oiseaux d’eau migrateurs du Paléarctique qui est également renommé pour sa grande concentration d’oiseaux reproducteurs non migrateurs. Oasis verte pour la vie faunique au milieu d’un paysage densément peuplé et dominé par l’homme, cette mosaïque de prairies, forêts, marécages boisés et zones humides couvre une superficie de 2.873 ha et compte 375 espèces d’oiseaux, ainsi qu’une multitude d’autres formes de vie très diversifiées. Ce « paradis des oiseaux » s’est développé dans une dépression humide naturelle, qui avait été aménagée en réserve de chasse au canard, à la fin du XIXe siècle. Le site a été déclaré parc national en 1982 et la chasse n’y est plus pratiquée. Sa survie est aujourd’hui tributaire d’une alimentation en eau régulée à partir d’un réservoir situé à l’extérieur du périmètre du parc. Un réseau judicieusement conçu de digues et de canaux préserve différents niveaux d’eau dans le parc pour fournir une zone adaptée à une avifaune très variée.

Piegrièche


Paons

Etourneau des pagodes

Chevêches de Brame

Pigeon vert

Pic à dos doré

Souimanga

Souimanga

Rollier Indien s'envole

Piegrièche

Canards à bec cerclé

Moyen duc

Cratérope et toilette

Sanglier

Cerf sika femelle

macaque et son bébé

Aigle serpentaire

Cerf sika mâle



Martin chasseur de Smyrne

Coucal en vol

Antilope ningaï et son drongo royal



Aigle des steppes

oies

Drongo royal

Rouge queue Indien



Aninhga





Héron pourpré



Jabiru Indien



Aigrette intermédiaire

Héron pourpré

Jabiru indien

Tête de Jabiru

Perruche sortant de son nid

Indien








 et retour dans la nuit à Delhi


15° jour : Delhi – Paris


Cliquez sur ces liens pour voir mes autres photos :

Francis Nature

Le Monde à Tire d'Ailes

Ma galerie Photos


Mon Facebook


Voir le site de Joseph





1 commentaire:

Tous les commentaires sont les bienvenus

Mes photos au cours d'un séjour en Arménie et Géorgie du 20 septembre au 10 octobre 2018

En préambule: l'idée de ce voyage est née lors d'une visite à la Cité du Vin de Bordeaux qui avait organisé une exposition très doc...